Menu
Points de fidélité

Lieu de travail:

Continuer

Veuille patienter quelques instants, le contenu de la page est en cours de personnalisation.

Outre les
780 000 végétariens et 235 000 végétaliens que compte notre pays, les flexitariens, qui sont actuellement plus de 2,6 millions (37% de la population)** et dont le nombre ne cesse d’augmenter, présentent un potentiel considérable pour la gastronomie suisse.*
Ces derniers ne souhaitent pas renoncer complètement à la viande, mais seulement réduire leur consommation de celle-ci à la suite d’une prise de conscience. Selon le plat, on peut répondre de différentes manières à ce besoin:

1. En mettant tout simplement moins de viande dans l’assiette
2. En ayant recours à de délicieux substituts à la viande (p. ex. The Vegetarian Butcher)
3. En faisant la part belle aux légumes

Bien que le plaisir reste le plus important, les clients qui désirent renoncer à la viande cherchent d’autres solutions pour assumer leur responsabilité sociale. À leurs yeux, les aspect suivants sont essentiels:

Le bien-être animal (78%)
L’environnement (58%)
La santé (35%)

Source: * Statista, Swissveg; ConsumerScan, GfK; ** Sondage ConsumerScan, GfK, 2015

 

Plus de bénéfices grâce à l’accent mis sur le végétal

Les recettes reposant principalement sur les végétaux permettent non seulement de séduire sans cesse davantage de clients, mais elles peuvent aussi générer une plus grande valeur ajoutée. Voici quelques conseils utiles quel que soit le restaurant:

Réduis la viande rouge sur ta carte et propose des alternatives de protéines végétales (lentilles, tofu, seitan, The Vegetarian Butcher, etc.). Pour une alimentation plus saine et durable.

Sers davantage de légumes et joue la carte de la diversité. Aubergines, champignons portobello et légumes racines sont savoureux et peuvent être accommodés avec imagination, en entrées ou même en plats principaux. Cette astuce permet de se passer de viande, très onéreuse.

Mets du chou frisé, différents types de haricots, du saumon ou encore du quinoa dans tes assiettes pour leur offrir une vraie valeur ajoutée.

Il n’y a pas toujours besoin de beaucoup de viande pour obtenir un goût intense. Un peu de chorizo sauté peut par exemple venir relever avec modernité du chou vert.

Réduis la portion de viande pour mettre les accompagnements sains à l’honneur. La placer dans des coupelles ou des verrines séparées sur l’assiette donnera l’impression que la quantité est plus importante.