Lieu de travail:

Continuer

Veuillez patienter quelques instants, le contenu de la page est en cours de personnalisation.

Les Polonais étant majoritairement catholiques, Wigilia, le réveillon de Noël, joue un rôle très important pour eux. Toute cette période est d’ailleurs caractérisée par de nombreuses traditions et coutumes, surtout la veille de Noël. Aussi est-on censé, après la prière du matin, se frotter les dents avec de l’ail pour ne pas souffrir de douleurs dentaires pendant la nouvelle année, ou croquer une pomme afin de se protéger contre le mal de gorge. Le repas du réveillon est également ponctué de petits rituels: il faut toujours dresser un couvert supplémentaire pour, d’une part, honorer la mémoire des défunts et, d’autre part, symboliser l’hospitalité de la maison ouverte aux convives inattendus et nécessiteux. Avant le repas, tous prient ensemble et partagent une hostie en signe d’amitié, d’amour et de paix.

12 puis 12: le repas de fête polonais

Le menu de Noël traditionnel est composé de douze plats, en référence aux apôtres de Jésus et aux mois de l’année. La Pologne est un pays où l’on consomme beaucoup de viande, sauf à Noël, où le menu en est dépourvu. Celui-ci consiste en une profusion d’aliments issus de la forêt, des champs, du jardin et de l’eau, un gage de bonnes récoltes pour la nouvelle année.

Si les douze plats varient d’une demeure à l’autre, on y retrouve typiquement diverses salades, des blinis, des haricots, une soupe claire de betterave comportant de petits ravioli (pierogi), des petits pois, du gruau d’orge, des spécialités de poisson à base de saumon, de brochet, de hareng ou de carpes (lesquelles nagent parfois dans la baignoire jusqu’à leur préparation), de l’escalope de champignons secs, de la choucroute aux pois cassés ou encore des nouilles à la sauce au pavot. On ne consomme pas d’alcool, mais une sorte de compote faite de fruits secs cuits (griottes, pommes ou cerises). A l’issue de ce festin, les convives ont pour coutume de garder une arête ou une écaille de poisson dans leur porte-monnaie, un gage de prospérité pour l’avenir.