Menu
Points de fidélité

Lieu de travail:

Continuer

Veuille patienter quelques instants, le contenu de la page est en cours de personnalisation.

Depuis plusieurs années, Unilever Food Solutions s’engage pour lutter contre le gaspillage alimentaire dans le secteur de la restauration. Dans le cadre de notre partenariat avec le collectif «Too Good To Go», nous soutenons désormais également sa nouvelle campagne «Souvent bon après» visant à réduire le gaspillage des denrées. Près de la moitié des consommateurs suisses ignorent en effet que la mention «À consommer de préférence avant le» ne signifie aucunement que les produits concernés seront impropres à la consommation après cette date.* Conséquence de ce manque d'information: des quantités énormes d’aliments terminent très souvent leur vie à la poubelle alors qu'ils sont encore parfaitement comestibles! Soucieux de remédier à cette aberration, nous sommes très heureux de participer à la campagne «Souvent bon après» lancée par la plateforme «Too Good To Go». Héraut de la lutte contre le gaspillage alimentaire, ce collectif vient de mettre en place un nouveau label qui viendra s’ajouter à la date de durabilité minimale (DDM) déjà apposée sur les emballages. Le but de cette initiative est de faire prendre conscience aux consommateurs que la plupart des aliments restent encore parfaitement comestibles même après l’expiration de la DDM. Convaincus de la nécessité de lutter avec nos clients contre le gaspillage des denrées, nous avons ainsi sélectionné tout un panel de produits pour lesquels la mention «Souvent bon après» sera désormais imprimée sur les emballages en plus de la date de durabilité minimale.

Aujourd’hui, l’engagement des citoyens en faveur de la durabilité est plus résolu que jamais – une tendance positive qu’Unilever soutient aussi activement que possible depuis de nombreuses années. Cette campagne est essentielle car le gaspillage alimentaire consécutif au manque d'information des consommateurs sur la signification réelle de la date de durabilité minimale se traduit dans les faits par deux conséquences majeures: non seulement d’énormes quantités d’aliments encore comestibles atterrissent à la poubelle, mais les ressources nécessaires à leur production et à leur distribution auront finalement été exploitées inutilement. La société et la planète peuvent dès lors ressortir doublement gagnantes si les consommateurs apprennent à faire davantage confiance à leurs sens plutôt que de se fier aveuglément à la DDM, d'autant plus que celle-ci est calculée le plus souvent avec une énorme marge de sécurité. Harm van Tongeren, Managing Director d'Unilever Food Solutions DACH.

 

Pourquoi participons-nous?

Le gaspillage alimentaire va non seulement de pair avec un énorme gaspillage de ressources, mais également avec une importante production de CO2 supplémentaire, ce qui en fait un problème environnemental majeur à l’échelle mondiale. On estime qu’aujourd'hui, un tiers de tous les aliments produits sont perdus ou gaspillés. Grâce au nouveau label «Souvent bon après», nous souhaitons encourager nos clients à se fier également à leurs sens pour évaluer la qualité de nos produits, ce qui évitera à des tonnes de nourriture encore irréprochable d’atterrir à la poubelle uniquement par manque d'information sur la signification réelle des dates de péremption. En nous mobilisant tous ensemble, nous viendrons à bout du gaspillage alimentaire! Pour plus d'informations sur la campagne et sur le gaspillage alimentaire: https://toogoodtogo.ch/fr-ch.

 

* Gaspillage alimentaire et marquage des dates, enquête Eurobaromètre, Parlement européen, mai 2017. https://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20170505STO73528/infographie-les-chiffres-du-gaspillage-alimentaire-dans-l-union-europeenne