Menu
Points de fidélité

Lieu de travail:

Continuer

Veuille patienter quelques instants, le contenu de la page est en cours de personnalisation.

En automne, la nature s’offre une nouvelle fois dans toute sa profusion généreuse. La saison est en effet riche en produits qui donnent volontiers naissance à des mets roboratifs. De nombreux plats peuvent faire l’objet de légères variations, notamment au moyen de produits indigènes leur conférant une «touche suisse» particulière. En voici quelques-uns, qui non seulement ont le vent en poupe mais qui sont également polyvalents et durables.

NOIX SUISSES – TOUTE LA FORCE DE L’AUTOMNE

Il est désormais connu que les noix ne font pas grossir et contribuent à une alimentation équilibrée. Leur teneur en lipides élevée (jusqu’à 70%) est en effet essentiellement due à la présence d’acides gras insaturés très sains tels que les oméga-3, auxquels s’ajoutent des vitamines, des minéraux, des oligoéléments et des fibres. Mais il faudrait se limiter aux variétés indigènes pour marquer des points également dans le domaine du développement durable. L’automne coïncide aussi avec la haute saison des superaliments suisses, qui sont beaucoup plus variés que beaucoup ne le pensent:

NOIX SUISSES –

BON POUR LES NEURONES

Les noix contiennent 7 grammes d’acides gras oméga-3 par 100 grammes, soit plus que n’importe quel autre aliment. À cela s’ajoutent une importante quantité de vitamine E et d’autres nutriments essentiels. Mais pour un cuisinier, ce qui est génial, c’est la diversité! On peut par exemple remplacer les pignons de pin par des noix dans le pesto classique ou servir des noix noires confites, qui laissent des impressions gustatives nouvelles combinées au charme suisse.

Baumnuss
Marroni

LES CHÂTAIGNES  –

UN ALIMENT CENTRAL AUTREOIS EN SUISSE

La châtaigne compte parmi les fruits à coque les plus pauvres en graisses. Dans les régions du pays qui se prêtaient mal à la culture des céréales, elle était même un aliment principal. Aujourd’hui, elle fait partie des produits quasiment incontournables de la cuisine automnale, notamment en raison de sa polyvalence, que ce soit en sauce, sous forme d’en-cas, de farine sans gluten, ou encore de succulente crème de marrons au porto et au chocolat.

LA NOISETTE –

LA STAR DE NOS JARDINS

Autre fruit à coque très sain, la noisette pousse très bien dans notre pays. Même si elle n’est pas cultivée chez nous à grande échelle on trouve encore la «noisette commune» dans de nombreux jardins suisses. Or, tout le monde sait que les fruits «maison» sont les meilleurs, non seulement dans des classiques sucrés mais aussi sous forme de savoureuses galettes végétariennes.

Haselnuss
Apfel, Birne und Quitte

POMME, POIRE, COING  –

No 1 et 2 au hit-parade des fruits suisses

L’automne est la saison de prédilection de ces trois variétés qui appartiennent à la même famille En plus d’être suisses et sains, ces fruits sont aussi très polyvalents. Purs ou en dessert, ils font aussi merveille avec la chasse sous forme de chutney. Si la pomme et la poire dominent le hit-parade suisse des fruits, dont elles occupent la première et la deuxième place, le coing, lui, a perdu en importance ces dernières années. C’est ce qui a motivé Fructus, l’Association pour la sauvegarde du patrimoine fruitier, à le désigner fruit suisse de l’année 2017. Une bonne raison de remettre cette délicieuse spécialité locale sur ta carte, par exemple sous forme de chutney de coings aux raisins secs.

L’ACCORD PARFAIT:

ACCOMPAGNEMENT SUISSE GIBIER SUISSE

En Suisse, les spécialités de chasse font partie intégrante de l’automne tout comme les belles récoltes. À côté des recettes de fruits et de noix, les accompagnements classiques tels que les courges et le chou sont également incontournables. Nombre d’entre eux sont cultivés dans notre pays. Pour savoir tout ce que l’on peut en tirer, consulte le site.

POUR LES AMATEURS DE CHASSE

QUI PRÉFÈRENT MANGER VÉGÉTARIEN

La plupart des convives associent la chasse à des mets carnés. Mais en Suisse, la demande croissante de plats végétariens et végans peut être couverte par de nombreuses alternatives, notamment dans ce domaine. Fines herbes, champignons et autres produits, utilisés aussi bien comme accompagnements que comme ingrédients principaux, de façon simple ou avec tout le tralala, permettent à tous les gourmands de se régaler. Pour en savoir plus rends-toi sur le site.